Le cessez-le-feu au Haut-Karabakh : une situation peu reluisante pour l’Arménie

En Haut-Karabakh, la guerre a pris fin selon les informations recueillies ces derniers jours. Mais, il faut remarquer, quoique par tristesse que cette situation a une allure d’échec cuisant pour la nation arménienne.  Ceci se justifie par le fait qu’Erevan ait subi une énorme perte. Le pays ployant sous le poids de la défaite militaire s’engage à laisser un corridor à travers son territoire entre la Turquie et l’Azerbaïdjan.

Une issue dictée par l’échec militaire cuisant

Depuis le début de la guerre opposant l’Arménie et l’Azerbaïdjan, il a été noté par le Premier ministre arménien que la guerre prenait une tournure, qui n’avantageait en rien l’Arménie. En effet, sur son compte Facebook, Nikol Pachinian a laissé entendre que le conflit armé opposant son pays à l’Azerbaïdjan commençait à tourner en faveur de l’armée azerbaïdjanaise. Cette dernière venait de prendre la ville stratégique de Shoushi qui constituait un point clé pour l’Arménie. En outre, Erevan a perdu la capitale de l’enclave arménienne, c’est-à-dire la ville de Stepanakert. Suite à ces nombreux événements, le Premier ministre arménien s’est vu astreint de conclure un cessez-le-feu avec les Azerbaïdjanais, afin de limiter les dégâts causés par la guerre. Pour lui, cet accord est « indiciblement douloureux » pour l’Arménie.

L’Arménie réduite à sa situation de 1997

Après le cessez-le-feu de la veille, il est constaté que la République de l’Arménie se retrouve réduite à sa situation préalable de 1997. En effet, l’Azerbaïdjan a repris à l’Arménie d’importantes parties de son territoire. Ainsi, l’on peut noter que la capitulation de l’Arménie, le couteau à la gorge a permis à Bakou de rogner assez les limites du Haut-Karabakh et de prendre les régions autrefois conquises par l’Azerbaïdjan au détriment de l’armée arménienne. En clair, le cessez-le-feu du Haut-Karabakh apparaît comme une énorme perte pour la nation arménienne. Cette situation est par conséquent une bonne nouvelle pour l’Azerbaïdjan.