La chine innove avec un satellite 6G

Pendant que sous d’autres cieux, le modèle de la 5G n’est pas encore disponible, une université chinoise devance tout le monde en mettant en orbite un satellite 6 G. Premier satellite 6G compatible, le nouveau satellite d’origine chinoise est mis en orbite pour évaluer les échanges de données. Cela est possible par le biais d’un réseau qui atteint une fréquence de térahertz, surtout dans un milieu spatial. Voici l’essentiel de cette innovation dans cet article.

La Chine fait une avancée notable

Dans notre quotidien, nous avons l’habitude de nous servir de la connexion 4G pour accéder à internet. Grâce à cette connexion en 4G, nous arrivons à réaliser de nombreuses autres actions. Mais pendant que nous employons encore ce niveau de connexion qui semble quand même d’un niveau appréciable, les professionnels du domaine de télécommunication s’apprêtent à sortir la version 5G de connexion et voire la 6G.  C’est donc dans cette ambiance d’innovation que l’Université des Sciences et Technologies électroniques de Chine devance tous les autres pays en faisant une grande avancée. Elle a été aidée par deux entreprises du pays pour mettre en orbite un nouveau satellite, qui s’identifie des autres par sa technologie en 6G. Mis en orbite dans la matinée du 6 novembre 2020, le satellite 6G compatible est dénommé Tianyan 05 et a embarqué ce jour abord de la fusée Long March 6 de la base spatiale de Taiyuan.

Quel est le but de la mise en orbite du satellite ?

Le Tianyan 05 qui demeure, pour l’heure, le symbole d’une avancée notable en termes de technologie a été mis en orbite pour un but bien assez particulier. En effet, le satellite servira à étudier le comportement de la technologie 6G directement dans l’espace. Il a été équipé d’un modem adapté aux hautes fréquences en térahertz qui serviront au fonctionnement d’une 6G. Ainsi, il sera aisé d’évaluer la qualité de la communication entre le sol terrestre et un satellite pêché dans l’espace.