Décès de Saëb Erkat : une réelle perte pour la Palestine

Dans son élan destructeur, le covid 19 a emporté plusieurs personnes de par le monde. On compte à travers le globe une flopée de personnes parties suite à la contraction du virus. Dans cette foule immense d’individus, même dans le rang des autorités à divers niveaux, l’on dénombre des victimes. Le décès du négociateur en chef, Saëb Erkat en est par exemple une illustration poignante.

Une énorme perte pour l’État palestinien

Depuis des lustres, le conflit permanent entre Israël et la Palestine a perduré. Ce conflit, devenu au fil du temps un différend entre le peuple juif et les États arabes environnants, a connu de nombreux négociateurs de part et d’autre pour trouver un terrain d’entente aux deux parties. Saëb Erkat est l’un de ceux-là. Pour la Palestine, il est un symbole de la possible paix qui pourrait advenir. Mais ce rêve commença peu à peu à s’assombrir, lorsque le négociateur en chef pour la résolution du conflit entre la Palestine et Israël a été testé positif à la covid 19. La situation ne s’est point arrangée à présent que le décès du leader a été annoncé sur les ondes nationales et internationales. On en arrive même à se demander si les négociations pourraient se remettre d’une pareille perte.

Mahmoud Abbas pleure la mort du leader

Le président de la Palestine s’est montré profondément attristé par la lugubre nouvelle. Il a manifesté son profond regret de voir s’en aller dans l’au-delà un pionnier de la paix aussi important que le secrétaire général, Saëb Erkat. Pour lui, le décès de l’homme reste une grande perte dont le pays souffrira pendant longtemps. Pour honorer alors la mémoire de l’infatigable leader de la paix, le président décréta trois jours de deuil sur toute l’étendue du territoire national.